Déception légitime pour Théo en Bourgogne

Sur le tracé rapide de Dijon-Prenois qu’il apprécie et où il a su se montrer très rapide durant le week-end, Théo Pourchaire a vécu un meeting terriblement frustrant. Après une qualification où il a subi bien malgré lui un premier coup du sort, il a réussi à revenir quatrième dans la Course 1. Mais le jeune espoir du sport automobile engagé dans le Championnat de France F4 a ensuite vécu deux autres courses difficiles sur un tracé mettant les pneumatiques à rude épreuve. Les points perdus risquent de coûter cher en fin de championnat.

Malgré son jeune âge (il fêtera ses 15 ans en août), Théo Pourchaire anime avec brio le Championnat de France de F4 depuis le début de la saison. Habitué à remporter le classement des Juniors, il s’illustre régulièrement aux avant-postes au général. En Bourgogne, il espérait poursuivre sa progression vers les sommets.

“Dijon représentait la quatrième des sept épreuves programmées en 2018. Soit précisément la moitié du Championnat,” déclarait Théo. “C’est ce genre de moment qu’il ne faut pas manquer pour rester dans le bon groupe au classement provisoire du Championnat. J’étais donc très concentré samedi matin pour réaliser une bonne séance de qualification. J’ai réussi à descendre mes tours, jusqu’à obtenir un chrono qui devait m’offrir la pole position. Mais la direction de course a sorti le drapeau rouge pour un incident et n’a pas validé mon meilleur temps, alors qu’il a apparemment été effectué avant la sortie du drapeau. En monoplace, la place sur la grille de départ est très importante et j’aurais préféré terminer cette qualif en pole plutôt qu’en 5e position.”

Un top-4, puis des déboires

Grâce à une course rapide et incisive, Théo parvient à gagner une place pour terminer 4e. Dimanche matin, le pilote de Grasse s’élance en 7e position de la la Course 2, selon le principe de la grille inversée pour les 10 premiers de la course précédente. Malheureusement, le multiple Champion de France de Karting ne va pas disposer d’un équilibre satisfaisant au volant sa monoplace. “Par mesure de sécurité, un pneumatique a été changé, mais cela a modifié le comportement et l’adhérence de l’auto, qui est devenue instable au freinage. J’ai fini 6e, mais je pense qu’une meilleure place était envisageable,” raconte Théo.

Pourchaire reste le meilleur des Juniors

Dans la Course 3, Théo Pourchaire demeure en difficulté. Il ne parvient pas à retrouver l’efficacité dont disposait sa monoplace en début de meeting. “L’usure des pneumatiques ne m’a pas permis d’attaquer comme je le souhaitais,” raconte Théo. “J’ai surtout cherché à éviter le retour de mes adversaires, car il m’était difficile de remonter dans la hiérarchie.” Lors de cette course difficile, Théo ne peut que sauver la 8e position. “Ce fut assez frustrant de voir que tous mes rivaux au général ont marqué plus de points que moi à Dijon. J’ai peur que ce retard soit difficilement récupérable dans la dernière partie de la saison. Le point positif, c’est que je gagne à nouveau les trois courses du Championnat Junior, où je dispose désormais d’une avance importante.”

X