Actualités

Il y avait du beau monde au Mans pour la Coupe de France OK avec la présence de bons pilotes français et de plusieurs pilotes et teams internationaux de valeur. Comme il l'avait fait l'an dernier à Angerville en OK-Junior, Théo a tenu à participer à cette compétition nationale de qualité organisée par la FFSA. L'importance en était d'autant plus grande que cette course permettait de bien préparer l'épreuve européenne programmée sur le circuit du Mans début juillet. Théo était venu pour remporter la Coupe, mais tout ne s'est pas déroulé exactement comme prévu...

 

KSP_001_2171.JPG 

Le leader actuel du Championnat d'Europe OK a pourtant fait sensation au volant de son Kosmic/Vortex officiel. Les spécialistes français qui ne l'avaient pas vu rouler depuis quelque temps ont été impressionnés par son évolution et sa maîtrise du pilotage. De loin le plus rapide en OK, Théo égalait souvent les meilleurs temps des puissants KZ2. Après sa pole position aux essais qualificatifs, il remportait les trois manches en signant à chaque fois le meilleur tour en course. Grand favori des phases finales, il perdait cependant son avantage en chutant lors de la préfinale. Son moteur engorgeait lors du tour de formation à cause d'une vitesse trop basse pour ce genre de mécanique et il partait en tête-à-queue dans la mêlée au 3e virage.

 

Alors que ses chances de bons résultats semblaient fortement compromises en partant 18e de la finale, Théo attaquait comme jamais du premier au dernier tour, atomisait le meilleur temps de plusieurs dixièmes et remontait jusqu'en 4e position avec un panache incroyable. La pénalisation d'un autre pilote lui ouvrait l'accès au podium comme récompense de ses efforts. Certes, son objectif de victoire n'était pas atteint, mais sa démonstration n'en était pas moins très convaincante.

 

Avant de revenir prendre sa revanche au Mans début juillet, Théo disputera dans quelques jours la 2e manche du Championnat d'Europe sur le nouveau circuit espagnol de Fernando Alonso près d'Oviedo.

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP

Il n'est encore âgé que de 13 ans et il a pourtant réussi un exploit en débutant le Championnat d'Europe OK par une incontestable victoire en Italie, au milieu des meilleurs pilotes de karting internationaux. Récemment intégré dans l'équipe de France Espoirs, Théo Pourchaire confirme son talent et ses ambitions au sein de l'équipe Kosmic Racing.

 

KSP_127_5464.JPG 

Triple Champion de France et 3e du Championnat du Monde OK-Junior en 2016, Théo Pourchaire aurait pu redoubler chez les Juniors. Mais le jeune Français a toujours réussi à grimper les échelons en collectant les succès. Il n'a pas donc pas manqué de saisir l'opportunité de pouvoir débuter en OK dès l'année de ses 14 ans. "J'avoue qu'il m'a impressionné depuis le début de la saison," avoue Olivier Maréchal, son team manager, qui a vu passer dans ses rangs de nombreux pilotes de talent. "Il est parvenu à monter sur la 3e marche du podium de la très relevée Winter Cup en février. On savait qu'il était très rapide, mais il a su gagner en maturité. En OK, il affronte des pilotes qui possèdent une expérience bien plus importante que la sienne, à commencer par son équiper Karol Basz. Cela le tire vers le haut et on voit aujourd'hui le résultat."


Parcours parfait des chronos à la finale

Dès la séance chronométrée officielle, forte de 70 pilotes engagés, Théo Pourchaire annonce la couleur en réalisant la pole position sur le circuit de Sarno. Avec trois victoires et une deuxième place dans les manches de qualification, il signe un parcours époustouflant au volant de son Kosmic-Vortex. Malgré la pression qui pèse sur ses épaules depuis sa place en pole position sur la grille de la finale, il réussit un départ impeccable et creuse rapidement l'écart sur ses adversaires. 20 tours plus tard, il franchit l'arrivée en grand vainqueur.
"Ce fut un super week-end," confirme Théo. "On a bien travaillé depuis le début de saison et cela a porté ses fruits. Le très haut niveau de performances qui était le nôtre ici à Sarno, nous sommes parvenus à le conserver jusqu'au bout."
Nicolas Moni, qui coache Théo depuis plusieurs années, affichait aussi sa satisfaction. "Il y a beaucoup de choses à assimiler lors d'un tel week-end: usure des pneus, stratégie de course, température moteur à surveiller, réglage de la carburation... Théo a su gérer tous ces paramètres avec brio. Dans l'équipe, notre travail consiste à l'accompagner, mais au bout du compte c'est à lui de finir le travail."

 

Leader du Championnat d'Europe

A Sarno, Théo Pourchaire a fait le plein de points et se retrouve en tête du classement général. De quoi mettre le pilote de l'équipe de France en confiance... "En cette année 2017, le Championnat d'Europe compte pas moins de cinq épreuves. La compétition est encore longue, il faut garder la tête froide et rester concentré pour la suite de la saison," a conclu Théo.

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP 

He is still only 13 years old but he achieved an an indisputable victory to start the European OK Championship in Italy among the best international karting drivers. Having recently joined the France Espoirs team, Théo Pourchaire confirmed his talent and ambitions in the Kosmic Racing team.

 

KSP_127_5464.JPG 

A triple French Champion and 3rd in the World Championship in OK-Junior in 2016, Théo Pourchaire could have completed a second year in Juniors. But the young Frenchman has always managed to collect successes while climbing the ladder. He did not miss the opportunity to be able to race in OK from the age of 14. "I confess that he impressed me since the beginning of the season," admits Olivier Maréchal, his team manager, who has seen many talented drivers pass through his team. "He managed to climb on the 3rd step of the podium at the Winter Cup in February against a high standard of competition. We knew he was very fast, but he was able to mature. In OK, he faces drivers who have much more experience than him, starting with his team-mate Karol Basz. That pulls him up and we have seen the result today."


Perfect journey to the Final

From the official timed session, with 70 drivers involved, Théo Pourchaire took pole position on the Sarno circuit. With three victories and a 2nd place in the qualifying heats, he made breathtaking progress at the wheel of his Kosmic-Vortex. Despite the pressure on his shoulders from his place in pole position on the grid of the Final, he succeeded in making an impeccable start and quickly widened the gap on his opponents. 20 laps later, he crossed the finish line as a great winner.

"It was a great weekend," confirmed Theo. "We have worked well since the beginning of the season and it has borne fruit. We managed to keep up the very high level of performance here in Sarno to the end."

Nicolas Moni, who has coached Théo for several years, also showed his satisfaction. "There are many things to be assimilated during a weekend like this: tyre wear, racing strategy, engine temperature to be monitored, carburettor adjustment ... Théo managed to manage all these parameters brilliantly. In the team, our job is to accompany him, but in the end it's up to him to finish the job."

 

Leader of the European Championship

At Sarno, Théo Pourchaire took maximum points and is at the top of the overall standings. It has given the French team driver confidence... "In 2017, the European Championship includes no less than five events. The competition is still long, we must keep our heads cool and stay focused for the rest of the season," concluded Theo.

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP 

Theo-Pourchaire-OK-Final-European-winner-in-Sarno.jpg

 

Théo n'est encore âgé que de 13 ans et il a pourtant réussi un exploit en débutant le Championnat d'Europe OK par une incontestable victoire en Italie, au milieu des meilleurs pilotes de karting internationaux. Récemment intégré dans l'équipe de France Espoirs, il confirme son talent et ses ambitions au sein de l'équipe Kosmic Racing.

 

Dès la séance chronométrée officielle, forte de 70 pilotes engagés, Théo annonce la couleur en réalisant la pole position sur le circuit de Sarno. Avec trois victoires et une deuxième place dans les manches de qualification, il signe un parcours époustouflant au volant de son Kosmic-Vortex. Malgré la pression qui pèse sur ses épaules depuis sa place en pole position sur la grille de la finale, il réussit un départ impeccable et creuse rapidement l'écart sur ses adversaires. 20 tours plus tard, il franchit l'arrivée en grand vainqueur.

 

"J'avoue qu'il m'impresionne depuis le début de saison," confiait Olivier Maréchal, le team manager du Kosmic Racing Department. Théo a su gérer avec brio tous les paramètres: usure des pneus, stratégie de course, température moteur à surveiller, réglage de la carburation... A Sarno, il a fait le plein de points et se retrouve en tête du classement général. De quoi mettre le pilote de l'équipe de France en confiance.

 


Info Kartcom / © Photo KSP

KSP_127_5412.JPG

 

Premier meeting et première victoire pour Théo Pourchaire en Championnat d'Europe OK.

 

À peine intégré en Équipe de France FFSA Espoirs Karting, Théo Pourchaire fait d'ores et déjà briller les couleurs tricolores. Engagé en Championnat d'Europe OK sur la saison 2017, le jeune espoir hexagonal s'est imposé sur la première manche de la saison, qui se déroulait sur le Circuit International de Naples à Sarno le week-end dernier (21-23 avril).

 

La concurrence était pourtant rude, avec pas moins de 70 pilotes issus de 20 pays différents (dont 4 Français). En dépit de sa maigre expérience à ce niveau, Théo Pourchaire a formidablement géré son week-end : d'abord en s'octroyant la pole position lors des manches qualificatives, puis en menant la Finale de bout en bout pour accrocher sa première victoire en Championnat d'Europe OK.

 

 

Info FFSA / © Photo KSP

Après un millésime 2016 de haute volée et un début de saison 2017 plein de promesses, Théo intègre l'Équipe de France FFSA Espoirs Karting et portera les couleurs tricolores en Championnat d'Europe OK.

 

KSP_208_3917.jpg

 

Depuis sa première licence, à l'aube des années 2010, Théo n'en finit plus de surprendre ses adversaires sur les pistes de karting. Du haut de ses 13 ans, le jeune pilote totalise aujourd'hui plusieurs victoires et coups d'éclat en Championnats et Coupes de France et emprunte depuis déjà quelques années la filière mise en place par la Fédération Française du Sport Automobile pour accompagner les jeunes pilotes vers le plus haut niveau.

 

Formé à l'École Française de Karting du Circuit du Mistral - Salon de Provence, le Maralpin a ainsi bénéficié d'un suivi fédéral grâce au fameux Programme 10-15 et de plusieurs stages à la FFSA Academy, le centre de formation situé au Mans. Fort de ses très belles prestations réalisées en 2016 - dont une magnifique 3e place au Championnat du Monde OK-Junior - et de celles affichées en 2017, Théo intègre aujourd'hui l'Équipe de France FFSA Espoirs Karting.

 

« Théo figure depuis quelques temps au rang de ces pilotes auxquels nous accordons une attention particulière. Ses performances réalisées en 2016 et son début d'année 2017 nous ont convaincu de son talent et du bien-fondé de l'intégrer en Équipe de France FFSA Espoirs Karting. », explique Christophe Lollier, Directeur Technique National de la FFSA.

 

En tant que nouveau membre de l'Équipe de France FFSA Espoirs Karting, Théo se dédiera au Championnat d'Europe OK dont la première manche se déroule ce week-end à Sarno (21-23 avril).

 

Créée à l'aube du XXIe siècle pour accompagner les meilleurs pilotes de karting vers le plus haut niveau, l'Équipe de France FFSA Espoirs Karting a accueilli quelques-uns des plus grands pilotes tricolores de la discipline, dont certains ont ensuite sauté le pas vers le sport automobile, à l'image des Loïc Duval, Jules Bianchi, Esteban Ocon, Pierre Gasly... L'Équipe de France FFSA Espoirs Karting 2017 est constituée de Dylan Léger, Sami Meguetounif et Théo Pourchaire.

 

 

Info FFSA / © Photo KSP

Décidément, la WSK Super Master Series 2017 ne cesse de compliquer les débuts de Théo dans la catégorie OK. Après les deux premières épreuves d'Adria et Castelletto perturbées par une météo contrariante, le sort n'a pas toujours été favorable au pilote officiel Kosmic/Vortex à La Conca. Pourtant, à force de persévérance et de combativité le jeune espoir français a réussi à redresser la situation pour atteindre une 5e place inespérée en finale, ce sui lui permet d'effectuer un bond de 20 places et de rentrer dans le top 10 du classement provisoire.

 

KSP_208_2655.JPG 

Avec le retour du soleil, de la douceur des températures et du grip sur la piste, Théo se trouvait dans son élément dans l'extrême sud de l'Italie sur le circuit de La Conca. Il concrétisait dès les essais chronométrés en prenant la 2e position à 62 millièmes seulement de la pole. Une casse mécanique en 1re manche, puis une victoire dans la 2e et une 6e place dans la 3e après avoir été ouvertement poussé par Pedro Hiltbrand : Théo se retrouvait seulement 18e samedi soir, bien loin de la position que ses performances laissaient présager.

 

Jamais découragé, il réalisait une préfinale exceptionnelle et remontait au 2e rang en évitant plusieurs incidents devant lui. Le départ de la finale n'était malheureusement pas favorable à la file extérieure d'où s'élançait Théo qui bouclait le 1er tour en 7e position derrière David Vidales. Il lui fallait une nouvelle fois se battre pour reprendre du terrain, un exercice qu'il maîtrise de mieux en mieux. Les écarts s'étant rapidement creusés, il ne pouvait finalement atteindre que la 5e place avec la satisfaction d'avoir réalisé le meilleur tour en course. Le week-end se soldait donc par un bilan somme toute positif puisque Théo s'est montré plus que convaincant dans le grip et qu'il se replaçait, malgré tous ces contretemps, à la 9e position du championnat.

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP - Guillaume Veuve

KSP_212_5893.JPG

 

Théo n'a pas mis longtemps pour s'adapter à la puissance de sa nouvelle catégorie. Engagé pour la saison internationale en OK au sein du team officiel Kosmic, Théo est l'un des plus jeunes pilotes du plateau du haut de ses 13 ans et demi. Cela ne l'a pas empêché d'occuper les premiers rangs tout au long de la Winter Cup, dont le bilan témoigne de la progression de ses capacités d'attaquant.

 

Les deux premières courses de la WSK disputées à Adria dans des conditions climatiques extrêmes ne lui avaient pas permis de trouver ses marques, mais il n'a pas été long à rétablir la situation sous le beau temps de Lonato. Très rapide dès les chronos, Théo signait tout simplement la pole position devant 56 des meilleurs spécialistes souvent nettement plus expérimentés que lui. Sa prestation se poursuivait pendant les manches qualificatives avec trois victoires en quatre courses, grâce à un ensemble Kosmic/Vortex très compétitif.

 

KSP_212_6409.JPG 

Parti de la 1re ligne, il rétrogradait en 7e position après un départ compliqué sur la file extérieure de la finale. Mais il refaisait rapidement son retard et venait se mêler à la bagarre dans le groupe de tête. Longtemps 4e, Théo attaquait en vue de l'arrivée son équipier Karol Basz, Champion du Monde 2015. Il montait ainsi sur la 3e marche de son premier podium de la saison pour couronner un meeting très solide.

 

 

Info Kartcom / © Photos KSP

Le Championnat du Monde de Bahreïn a encore une fois généré des images magiques par son décor nocturne à l'atmosphère si particulière, par l'intensité du spectacle en piste et par la qualité de l'accueil et de l'organisation de cette manifestation hors du commun. Si un tel évènement ne reflète pas la pratique courante du karting, il en constitue un point culminant apte à faire rêver ses participants et ses spectateurs. Les exploits n'ont pas manqué sur le tracé de Skahir et nous ne pouvons que nous réjouir tout particulièrement des performances françaises en OK-Junior. Le sacre de Victor Martins a été unanimement salué, le podium de Théo Pourchaire est de très bon augure, la remontée de Charles Milesi fut enthousiasmante et le top 10 d'Adam Eteki un signe fort pour l'avenir. La présence de nombreux pilotes et équipes engagés dans le WEC aux 6H de Bahreïn sur les tribunes du circuit de karting et leur commentaires enthousiastes face à ce spectacle à couper le souffle, sont là pour rappeler que notre discipline mérite un plus large intérêt.

 

KARTCOM_News_n28_vFR.jpg 

Mais comme dans la vie en général, le rêve est parfois bien éloigné de la réalté. Comme le déclarait le Vice-Président de la CIK-FIA Kees Van de Grint au soir de Bahreïn : « il faut revenir sur terre » après un tel meeting. La saison prochaine s'annonce pourtant très intéressante avec le changement des âges en OK-Junior et OK, comme dans les autres catégories qui en découlent. Mais tout n'est pas rose. La CIK-FIA s'est lancée dans une chasse aux mauvais comportements, à commencer par les abus constatés dans la mise en pratique des fixations de spoilers, et dans bien d'autres domaines. En France, la FFSA assainit à sa manière le marché des châssis Minime/Cadet en rappelant certains constructeurs à l'ordre sans faire trop de vague. Le contrôle technique revêt une importance de plus en plus grande face aux excès de certains dont il ne faut surtout pas sous estimer les conséquences néfastes pour tout le karting.


Kartcom News vous souhaite de belles courses pour 2017, avec des pneus et des moteurs aux performances équitables, le moins possible d'évolutions coûteuses et pas toujours utiles, des officiels au top, des décisionnaires lucides et impartiaux, des professionnels sérieux et compétents, des adversaires loyaux, des médias intègres et un public aussi nombreux que passionné. En espérant que le Père Noël nous entende.


Un grand merci à nos lecteurs de plus en plus nombreux à travers le monde et à nos fidèles partenaires. Meilleurs vœux à tous, faîtes de beaux rêves et à l'année prochaine !

 

Rendez-vous le 15 février 2017, pour la sortie du numéro 29 de KARTCOM News.

 

-> Télécharger gratuitement le nouveau KARTCOM News #28 

 

 

info Kartcom  

The Bahrain World Championship has once again produced magical images with its nocturnal scenery and a special atmosphere, the intensity of the show on the track and the quality of the reception and organisation of this unusual event. Although such an event does not reflect the current practice of karting, it constitutes a culminating point, capable of inspiring its participants and spectators. The excitement wasn't lacking on the track at Sakhir and we are especially happy with the French performances in OK-Junior. The victory from Victor Martins was unanimously praised, the podium from Theo Pourchaire is very auspicious, the rise of Charles Milesi was enthusiastic and the top 10 for Adam Eteki a strong sign for the future. The presence of many drivers and teams from the WEC at the 6H Bahrain on the stands of the karting circuit and their enthusiastic comments on this breathtaking show, are there to remind us that our discipline deserves a wider interest.

 

KARTCOM_News_n28_vGB.jpg 

But as in life in general, the dream is sometimes far removed from reality. As the vice-president of the CIK-FIA, Kees Van de Grint, declared in the evening at Bahrain: "we must return to earth" after such a meeting. The next season looks very interesting with the change of the ages in OK-Junior and OK, as well as in the other categories that stem from them. But everything is not rosy. The CIK-FIA has embarked on a hunt for bad behaviour, starting with the abuses found with spoiler fixings, and in many other areas. In France, the FFSA in its own way is refining the Minime / Cadet chassis market by reminding some manufacturers not to make constant changes. Technical control is becoming increasingly important in the face of the excesses of some and we must not underestimate the negative consequences for karting.


Kartcom News wishes you good racing for 2017, with tyres and engines with equal performance, as little as possible of costly and not always useful changes, top officials, lucid and impartial decision-makers, serious and competent professionals, sporting opponents, media with integrity and a numerous and passionate audience. Hopefully Santa Claus will hear us.


Many thanks to our increasing readers throughout the world and to our loyal partners. Best wishes to all, make beautiful dreams and see you next year!


Rendez-vous on February 15th, 2017, for the release of issue 29 of Kartcom News.

 

-> Free download KARTCOM News #28

 

 

info Kartcom  

KSP_268_2051.JPG 

Le changement d'âge décidé par la CIK-FIA a précipité le passage de Théo Pourchaire dans la catégorie supérieure. Le jeune pilote français s'appuie sur une 1re saison internationale tout à fait remarquable en OK-Junior qui s'est terminée sur le podium du Championnat du Monde à Bahreïn. Fidèle au Kosmic Racing Department, il évoluera en OK pour les saisons 2017 et 2018. Théo fera par ailleurs partie de l'Equipe de France FFSA Espoirs Karting l'an prochain.

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP

Le Championnat du Monde OK-Junior a été sans aucun doute la compétition la plus difficile de l'année pour la plupart des 97 pilotes présents à Bahreïn. Physiquement et techniquement exigeant, le tracé de Sakhir a donné lieu à des batailles très serrées pendant toute la durée du meeting. Théo a réalisé sa meilleure performance de sa première saison internationale en ajoutant à sa rapidité légendaire, une dose d'attaque supplémentaire. Voilà qui est de très bon augure pour la suite de sa carrière.

 

KSP_119_2632.JPG 

Théo faisait honneur à sa réputation en emmenant son Kosmic/Vortex officiel en tête de sa série chronométrée, ce qui le plaçait en 3e position au général à seulement 46 millièmes de la pole position. Le jeune pilote de la Côte d'Azur commençait par une victoire dans sa première manche qualificative avant de se faire chahuter à plusieurs reprises dans les suivantes. Sa persévérance lui permettait toutefois de ne jamais perdre le contact avec la tête de course et il terminait cette phase difficile au 7e rang.

 

L'accès à la finale décisive passait encore par une qualification réussie en préfinale. Bien parti, Théo continuait à se battre courageusement dans le top 4 tout en évitant de prendre des risques inutiles. Il remplissait parfaitement sa mission en terminant 4e. Avec la tombée de la nuit, l'heure fatidique de la finale approchait. Théo prenait à nouveau un superbe départ et rentrait tout de suite dans le feu de l'action au sein du top 5. Il évoluait ensuite jusqu'à la 2e place, mais rétrogradait 4e à la suite des affrontements sévères dans le groupe de tête. Face à la résistance musclée de son rival, Théo a haussé encore le niveau de son engagement pour réussir à le dépasser dans le dernier tour et atteindre la 3e marche du podium.

 

KSP_119_4738.JPG 

Le Mondial de Bahreïn a donc bien récompensé tout le travail de l'année au sein du Kosmic Racing Department managé par Olivier Maréchal. Champion de France OK-Junior, membre du Programme 10-15 de la FFSA, Théo a pleinement réussi son entrée au niveau international et se prépare à aborder la saison 2017 avec des ambitions plus grandes.

 

 

Info Kartcom / © Photos KSP